Typographie

Les effets psychologiques de la typographie

Grâce aux outils numériques, il est aujourd’hui possible de tester en un clic les différents styles de polices d’écriture afin d’en évaluer impact et rendu. Efficacité, clarté, créativité… Par la même occasion, le concepteur graphique peut facilement jouer avec les effets psychologiques que ces mêmes polices peuvent produire sur le lecteur. Examinons ici les différentes familles typographiques existantes et la façon dont elles sont généralement perçues.

1

Les polices Serif (avec empattement)

C’est la famille de polices de production la plus ancienne, les premiers exemples imprimés datant de la fin du XVe siècle, elle est inspirée des polices de gravure de l’époque gallo-romaine. Le mot « empattement » décrit les petites extensions qui prolongent les extrémités des caractères. Ces extensions étaient à la base laissées par le pinceau des artistes et servaient d’éléments décoratifs.

Les polices à empattements peuvent être décomposées en plusieurs sous-catégories (anciennes, classiques, néo-classiques, transitionnelles, clarendon, etc.). Aujourd’hui, les polices à empattements font partie des plus populaires à l’instar de Times New Roman ou Garamond que l’on trouvera toujours dans les livres, les documents et même certains logos.

Ce style de police se caractérise par une conception plus conservatrice et (mises à part certaines sous-catégories) par la présence d’empattements en haut et en bas de la plupart des lettres.

Psychologie des polices à empattements

Elégance, tradition et respectabilité

Elles sont populaires auprès des entreprises qui cherchent à représenter une marque élégante et sophistiquée. Les logos utilisant ces polices envoient un message de tradition, de respectabilité et de confiance.

De plus, les polices à empattements aident les entreprises à paraître mieux établies et sont idéales pour communiquer une identité basée sur l’autorité et la grandeur. Les organisations du monde académique, éditorial et financier privilégient les polices à empattements pour le caractère conservateur et respectable qu’elles transmettent.

Quelques marques utilisant une police à empattements

2

Les typographies sans empattement (Sans Serif)

Les polices sans empattement se passent des ornements de leurs cousines à empattements pour une apparence plus nette et plus moderne. Elles s’associent bien avec les polices à empattements. Leur utilisation remonte au XIXe siècle et elles sont devenues extrêmement populaires dans les années 1920 et 1930. Au milieu du XXe siècle, les concepteurs allemands ont élargi cette famille typographique avec, entre autres, la création de la trèspopulaire Helvetica.

Ces polices se définissent par leurs lignes droites et nettes. Elles n’ont pas de fioritures et mettent l’accent sur la lisibilité et la simplicité pour un aspect plus évolutif. Les polices sans empattement peuvent également être réparties en plusieurs sous-catégories, comme les styles grotesque, carré, géométrique et humanistique.

Psychologie des polices sans empattement

Clarté, honnêteté et efficacité

Ces polices ont un aspect clair et net. Elles mettent l’accent sur la clarté, avec une approche avant-gardiste, mais elles peuvent aussi être audacieuses et utilisées pour attirer l’attention, grâce à leur design soigné et efficace. Les entreprises qui choisissent cette famille de polices privilégient un sens de la sensibilité et de l’honnêteté qui se passe de toute fioriture.

Exemple de marques qui utilisent une police sans empattement

3

Les polices égyptiennes (Slab Serif)

Les polices égyptiennes sont une des variantes des polices à empattements traditionnelle. Ce genre de polices est apparu au XIXe siècle. Les caractères sont audacieux et se démarquent de leurs homologues à empattement classiques. Les pieds qui définissent les polices égyptiennes sont plus grands et ressemblent à des blocs.

Ce type de polices se caractérise par une approche solide et audacieuse et elles sont plus souvent utilisées par des marques modernes que par des marques classiques. Ces polices peuvent être arrondies ou angulaires, et certaines ressemblent beaucoup au style des machines à écrire.

Psychologie des polices égyptiennes

Audace, force et fiabilité

Ces polices veulent envoyer une image forte et audacieuse. Elles transmettent un sentiment de confiance, de fiabilité et de créativité grâce à leurs lignes lourdes et leurs empattements moins délicats. Les marques qui veulent faire du bruit ou prouver que leurs idées et leurs produits sont innovateurs choisissent une police égyptienne, car elle pourra les aider à communiquer des notions d’importance et de besoin.

Marques utilisant une police égyptienne

4

Les polices scriptes (ou cursives)

Ces styles d’écriture décontractés sont devenus très répandues fin XXe siècle, mais ils ont perdu en popularité au fil du temps.

Ces types de polices renoncent également au style d’imprimerie en blocs au profit d’un style cursif d’aspect plus naturel. Ces polices se divisent en deux grandes sous-catégories (formelles ou décontractées) et elles ont été conçues pour ressembler à de la calligraphie manuscrite.

Les polices formelles se caractérisent par leurs ornements et leurs boucles. Généralement, il est recommandé d’utiliser ces polices avec parcimonie, car elles affectent la lisibilité et compliquent la compréhension et le redimensionnement. Les polices de caractères décontractées sont plus discrètes que les polices formelles et mettent l’accent sur la lisibilité et la proximité.

Psychologie des polices scriptes

Créativité, émotion et proximité

Généralement, les polices scriptes évoquent un sentiment d’élégance, de créativité, de liberté et de féminité. Leurs styles courbes et épanouis communiquent également une approche plus pratique et personnelle des affaires. Les entreprises qui veulent transmettre une émotion particulière peuvent utiliser très efficacement les polices scriptes. De même, les polices scriptes sont parfaites pour ceux qui tentent de transmettre un sentiment artistique ou d’unicité.

Marques utilisant des polices scriptes

5

Les polices décoratives

Les polices décoratives renoncent aux conventions au profit de caractères tendant à être uniques et attrayants. La plupart des polices décoratives ne se limitent pas un secteur ou à des besoins particuliers. Elles correspondent à une entreprise spécifique.

Les polices décoratives sont rarement utilisées pour de longues chaînes de texte, leur lecture étant souvent difficile.

Ces types de polices peuvent parfois tomber en désuétude si leur design est trop tendance ou trop spécifique. Elles sont malgré tout très agréables à utiliser dans les logos.

Psychologie des polices décoratives

Unicité, originalité et créativité

En général, ces polices véhiculent un caractère unique et mettent l’accent sur l’originalité. De plus, leur flexibilité permet aux entreprises de décider sur quelles émotions se concentrer en mélangeant et en assortissant différents styles de polices. Parmi les émotions les plus couramment suscitées, on peut citer la décontraction, le plaisir et la créativité. Elles peuvent aussi évoquer des mêmes spécifiques à une culture, ou des caractéristiques et des thèmes rappelant une certaine époque.

 Marques utilisant des polices décoratives

En conclusion

Le choix de la police est un aspect essentiel de l’identité d’une marque. La bonne police peut transmettre un symbolisme fort, ce qui vous aidera à mieux communiquer les valeurs et les objectifs de votre entreprise.
Tenez compte de la façon dont chaque type et style de polices complète votre image de marque. Le bon mélange de polices et d’éléments de design vous permettra de transmettre l’histoire de votre entreprise de la meilleure façon possible.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *